Châteaux
  Villes et Villages
  Edifices religieux
  Musées
  Autres sites
IDENTIFIEZ VOUS
 
E-mail      
Mot de passe      
    

 ajouter au carnet de voyage
 Cathédrale Saint-Louis (Blois)
Place Saint-Louis
41000 Blois
Tél. +33 (0)2 54 78 17 90

Visite libre.
Visite commentée gratuite
de la cathédrale et des vitraux :
le dimanche : 14h30 et 17h30.
La cathédrale, qui a été classée monument historique le 9 août 1906, bénéficie depuis une quinzaine d’années d’un important programme de restauration aujourd’hui achevé.

C’est vers 450, que la chapelle Saint-Pierre, première église de Blois, est érigée sur la colline en face du château. Les reliques de Saint-Solenne y sont déposées dans la seconde moitié du Xe siècle. Consacrée collégiale, une crypte est alors aménagée pour abriter le tombeau du saint. Pour faire face à l’affluence des pèlerins, elle est agrandie et devient l’une des plus vastes de son époque. Cette crypte, dont l’accès actuel se trouve à droite du chœur, constitue la partie la plus ancienne de l’édifice.

En 1132, l’évêque de Chartres, diocèse auquel appartenait alors Blois, confie la collégiale Saint-Solenne aux chanoines réguliers de l’abbaye de Bourgmoyen (aujourd’hui disparue). De nouveaux travaux y sont entrepris avant 1150. Il en subsiste l’étage inférieur du clocher actuel, voûté d’ogives archaïques, et l’amorce d’une arcade en plein centre de la nef romaine attenante à l’angle du clocher de la nef actuelle.

L’édifice subit quelques travaux sous le règne de François Ier, mais sa structure reste fragile. En 1678, un ouragan brise les grandes verrières, soulève les lambris de la nef et ruine l’édifice. Après ce sinistre, la reconstruction est entreprise grâce à l’intervention de Colbert (un des principaux ministres de Louis XIV), dont l’épouse était originaire de Blois. En 1697, la collégiale Saint-Solenne, devenue église cathédrale du nouveau diocèse de Blois, quitte son ancienne appellation pour prendre celle de “Saint-Louis”.

En 1867, l’architecte De La Morandière construit le déambulatoire actuel, ainsi que la chapelle absidiale dédiée à la Sainte Vierge. Suite aux bombardement de la Seconde Guerre mondiale, le XXe siècle voit la cathédrale s’enrichir d’une série de vitraux contemporains, qui ornent désormais les trente et une fenêtres des chapelles et de la nef. L’œuvre est conçue par Jan Dibbets, artiste conceptuel hollandais, et réalisée par Jean Mauret, maître verrier français.

Derrière la cathédrale, jouissant d’une situation admirable au-dessus de la vallée, l’hôtel de ville occupe l’ancien évêché, construit au début du XVIIIe siècle par l’architecte J. Gabriel. L’évêché de Blois (créé en 1697) ayant été supprimé par le Concordat, l’édifice est occupé de 1800 à 1830 par la préfecture. C’est là que l’impératrice Marie-Louise, au début du mois d’avril 1814, après l’abdication de Fontainebleau, tentera d’organiser la régence.

 
  Les vitraux
En l’an 2000, la cathédrale Saint-Louis a reçu un ensemble de vitraux créés par l’artiste Néerlandais Jan Dibbets
Galerie photo
   
Se repérer sur la carte
Plan détaillé
Hébergement
Restaurants
Halle aux Grains
Tour Beauvoir
Château de Blois
Eglise Saint-Nicolas (Blois)
Blois
Mentions légales | Liens utiles | © isla consulting 2005 | Réalisation impleo